Invoice Home Blog

Les erreurs courantes faites par les freelancers

Publié le août 24, 2020



Business Invoice


C’est excitant de devenir freelancer ! Devenir son propre patron est un sentiment libérateur, que peu de gens peuvent réaliser. Mais le chemin pour devenir un entrepreneur à succès peut être long et semé d'embûches. Heureusement, bon nombre de ces embûches sont des erreurs fréquentes et réparables. Nous avons rassemblé sept des erreurs les plus communes que les freelancers débutants (et vétérans) ont tendance à commettre, et comment les éviter.



1. La gestion du temps

Le point positif quand on est freelancer : personne ne vous dit quoi faire !

Le point négatif quand on est freelancer : personne ne vous dit quoi faire…

Quand vous travaillez pour vous-même, c’est à vous de faire le travail. Cela peut sembler simple, mais cela peut-être une bénédiction tout autant qu’une malédiction. Apprendre à gérer votre temps est l'un des aspects les plus difficiles et les plus importants du travail en freelance.

Alors, comment organiser votre journée ? Il n’existe pas d’approche uniforme à la gestion du temps. Il vous faut trouver ce qui vous convient, et vous y tenir. Si vous êtes matinal, commencez tôt et finissez tôt. Si vous êtes plus productif le soir, réservez vos heures tardives pour accomplir votre travail. N’oubliez pas de vous récompenser avec quelques pauses programmées dans la journée pour rester motivé et productif. L’équilibre travail-vie privée est important, donc définissez un emploi du temps de travail (et de loisir) et respectez-le.


2. Le prix

C’est intimidant de définir un prix pour vos services. S’il est trop élevé vous perdrez le client, et s’il est trop bas, vous ne pourrez pas payer vos factures. Comment êtes-vous censé savoir que facturer ?

En règle générale, essayez de définir votre prix en fonction du projet, et non d'un taux horaire. Si vous facturez à l’heure, vous gagnerez moins que ne le vaut votre service. Juste parce qu’un projet ne vous prend que quelques heures ne signifie pas qu'un client en retire moins de valeur. Les clients vous paient pour votre travail, pas pour votre temps.

Mais tous les projets ne sont pas similaires, alors ne les traitez pas comme tels ! Les clients différents ont des attentes et des besoins différents, donc le montant que vous facturez doit refléter cela. Donnez-leur une fourchette de prix que vous facturez en général, et demandez-leur leur budget et l’étendue du projet qu’ils ont en tête. S’ils sont enclins à payer plus, alors demandez plus ! La collaboration avec le client est essentielle quand il s’agit de fixer un prix pour vos services, donc assurez-vous de vous faire payer ce que vous méritez.


3. Dire oui à tout

Quand on est freelancer, cela peut sembler contre-intuitif de dire non. Vous pouvez vous demander, « comment gagnerai-je assez d’argent si je n’accepte pas tous les projets possibles ? » Mais trop se disperser diminue bien souvent la qualité du travail, laissant les clients frustrés, et endommageant votre santé mentale.

Si votre emploi du temps est déjà complet, n'acceptez pas de projets additionnels que vous ne pourrez pas gérer. Si vous avez peur de perdre un client potentiel en rejetant leur offre, ne dites pas simplement non et trouvez une autre formule pour garder des opportunités futures en jeu. Au lieu d’un simple non, essayez quelque chose comme « Je ne prends plus de nouveaux clients ce mois-ci, cela vous intéresserait-il de commencer dans trois mois ?  Je serais ravi de travailler ensemble, si possible ! » Cela vous permettra de vous concentrer sur les projets en cours, et d’en préparer de futurs pour garder un revenu stable.


4. Travailler sans contrat (ou avec un mauvais contrat)

Cela est arrivé à maintes reprises. Un freelancer se lie avec un client. Le client semble fiable. Le freelancer et le client concluent un accord verbal sur les services et le prix. Le freelancer fait le travail. Le client paie moins que le montant convenu. Et il n’y a rien que le freelancer puisse (de manière réaliste) faire.

L’excès de confiance peut mener un bon freelancer à sa perte. C’est dans la nature humaine, mais c’est mauvais pour les affaires. Faites signer un accord de services ou un contrat à vos clients avant de vous mettre au travail, afin d'avoir une trace écrite à laquelle vous référer, et des droits légaux à l'argent qui vous est dû. Cela peut être intimidant, mais ne vous en faites pas, il existe suffisamment de modèles pour que vous n'ayez pas à partir de rien.


5. Poursuivre les relations avec les mauvais clients

Un mauvais client peut être constamment en retard de paiements, en demander trop, ou avoir tout un tas d’autres comportements négatifs. N’oubliez pas, en tant que personne fournissant les services, ils ont besoin de vous tout autant que vous avez besoin d’eux.

Avoir trop de clients néfastes peut s’avérer mauvais pour vos affaires. Si un client vous rend souvent la vie plus difficile, n'ayez pas peur de changer vos termes, voire même de terminer complètement votre relation. S’ils sont en retard de paiements, alors ne commencez pas le projet suivant avant qu'ils aient payé vos factures. S’ils en veulent trop, rappelez-leur simplement le projet dont vous avez convenu, et dites-leur poliment que plus de travail égale plus d'argent.

Si vous recevez constamment des paiements de facture en retard, jetez un œil à nos conseils pour empêcher les retards de paiement des clients ici.


6. Ne pas avoir de plan de secours

Se jeter directement dans le freelance à plein temps est courageux, mais de mauvais conseil. Quand vous mettez tous vos œufs dans ce même panier, c'est mieux de savoir que vous avez suffisamment de clients pour ne pas fermer boutique.

C’est bien de vous embarquer à 100 % dans l’aventure, mais faites-le bien ! Offrez-vous un filet de sécurité au cas où vous ne démarreriez pas sur les chapeaux de roues. Commencez petit en ne prenant que quelques clients tout en gardant un travail stable, à plein temps ou à temps partiel. Assurez-vous de plus d’avoir un peu d’argent de côté une fois que vous décidez de vous lancer dans le freelance à temps complet. Cela vous garantira de toujours pouvoir payer les factures et de rester à flot si les affaires prennent un moment à se lancer.


7. Rendre les paiements difficiles

Quand vous envoyer une facture à un client, il vaut mieux leur rendre le paiement aussi aisé que possible. Un processus de paiement simple égale un paiement plus rapide pour vous, n’est-ce pas ?

C’est pourquoi Invoice Home a mis en place des liens de paiement que vous pouvez facilement envoyer avec vos factures. Nous avons un partenariat avec Stripe, Paypal et Authorize.net pour aider nos clients à se faire payer en un clic. Quand vous mettez en place un lien de paiement avec vos informations de paiement, vos clients pourront vous envoyer de l’argent instantanément.

Pour apprendre comment mettre en place vos liens de paiement, cliquez ici.



Évitez ces erreurs courantes, et vous serez un meilleur freelancer. Et quand vient le moment de vous faire payer, envoyez à vos clients une facture qui sort du lot. Choisissez parmi plus de 100 modèles pour créer une facture et configurer des liens de paiement pour les recevoir encore plus facilement !



Si vous avez besoin d’aide ou pour toute question complémentaire, écrivez-nous à support@invoicehome.com

Merci d'utiliser Invoice Home!

Articles de blog